Tout savoir sur l’entrepreneur individuel

L’entreprise est un agent économique, une organisation économiquement autonome et disposant des moyens humains et matériels qu’elle combine en vue de produire des biens et/ou des services destinés à satisfaire des besoins sur un marché afin de réaliser des profits. Un entrepreneur individuel est une personne physique détenant la propriété exclusive d’une entreprise. Dans cet article, nous vous proposons de tout découvrir sur ce modèle d’entreprise qui ne cesse de gagner le cœur de plusieurs jeunes entrepreneurs français ces dernières années.

Comment fonctionne l’entreprise individuelle et quelles sont les démarches pour en créer une ?

Fonctionnement

  • Comme son nom l’indique, l’entrepreneur individuel prend à lui seul toutes les décisions qui concernent la vie de l’entreprise.
  • L’entrepreneur individuel n’a pas à rendre publics les comptes de l’entreprise.
  • Il exerce son activité sans avoir à se formaliser juridiquement chaque année comme les autres entreprises.

Démarches de création

  • Rédiger une déclaration d’insaisissabilité pour protéger notamment ses biens immobiliers.
  • Constituer un dossier comportant entre autres un formulaire PO, un justificatif d’occupation des locaux et un justificatif de l’information du conjoint sur les conséquences sur les biens communs des dettes contractées à titre professionnel pour ne citer que ceux-là.

Quels sont les avantages et inconvénients d’une entreprise individuelle ?

Avantages

  • Formalités de création très simples.
  • L’autonomie de l’entreprise.
  • La souplesse de son régime fiscal.

Inconvénients

  • Pas de couvertures sociales
  • Responsabilité illimitée
  • Impôts sur le revenu

 

Les options d’une entreprise individuelle

Pour créer votre société individuelle, vous avez trois options :

  • L’Entreprise Individuelle à Responsabilité limitée appelée EIRL : elle permet à l’entrepreneur de limiter sa responsabilité au patrimoine affecté.
  • La micro-entreprise : ici, il n’y a pas de comptes annuels encore moins une déclaration de résultats.
  • L’auto-entreprise : cette option bénéficie d’un microsocial qui assouplit les activités de l’entreprise.