L’ordonnance de projet avec la méthode PERT

L’ordonnancement, comme son nom l’indique, implique d’organiser un processus en plusieurs étapes. Pour simplifier la répartition des tâches, on combine généralement la méthode PERT et le diagramme de Gantt. La méthode PERT est représentée par un graphe. L’enchaînement des tâches aboutit ensuite à l’atteinte des objectifs fixés pour la réalisation du projet.

 

D’où vient la méthode PERT

 

Élaborée par la marine américaine pour gérer les réseaux de tâches dans un même projet, la méthode PERT est un outil éprouvé. Cette méthode facilite d’une part la gestion des matériels, mais également des ressources d’humaines qui se comptent par milliers dans la fabrication de missiles.

 

Comment se déroule la méthode PERT ?

 

Pour que la méthode PERT fonctionne dans les règles, il faut dans un premier temps un découpage précis des tâches constituant le projet. Il faut également effectuer une estimation de la durée de chaque activité, sans oublier la nomination d’un chef de projet. Ce dernier a pour responsabilité d’assurer le suivi du projet. Il a aussi pour mission de rendre compte et de prendre des décisions par rapport à l’avancement du projet en fonction des prévisions.

 

En quoi consiste le réseau PERT ?

 

Un groupe de mots qui revient souvent est également le réseau PERT. Il s’agit en réalité de plusieurs éléments composant un tout. On l’appelle d’ailleurs « graphe PERT ». On a d’abord la tâche, avec un code et une durée. La longueur de chaque flèche ne dépend toutefois pas de la durée. Il y a également l’étape qui signifie le début et la fin d’une tâche. Une tâche possède bien entendu une phase de début et de fin. Cependant, les étapes initiales et finales n’en comportent pas. En règle générale, les étapes sont représentées par un cercle. On mentionnera également la tâche fictive, laquelle est représentée par une flèche en pointillés. C’est ce qui permet d’indiquer les contraintes qui surgissent au milieu de certaines étapes du projet.