Entrepreneur individuel : comment bien se rémunérer ?

Peu importe la structure juridique que vous avez, vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez vous payer ou non. Au moment de décider de votre salaire, plusieurs facteurs doivent être pris en compte, notamment la situation financière de l'entreprise.

Estimer le minimum et privilégier l'équilibre

De prime abord, il faut préciser qu'attribuer un salaire excessif peut constituer un comportement anormal de la direction ou abuser de la majorité. Le type de rémunération ainsi que le traitement fiscal et social dépendent de la structure juridique choisie.

Pour déterminer la rémunération, l'entrepreneur individuel doit d'abord estimer le salaire minimum mensuel qui lui permettra de faire face à ses dépenses personnelles irréductibles. Le salaire doit être inclus dans les prévisions financières.

En outre, il est important de trouver un juste équilibre entre salaire et dividendes dans le cadre de l'optimisation fiscale. Il doit également veiller à ce que le versement de dividendes n'affecte pas négativement votre protection sociale (en particulier la retraite). Cet arbitrage mérite une étude approfondie et doit être effectué systématiquement au niveau de l'entreprise ainsi qu'au niveau de votre situation personnelle. Dans une telle situation, il est recommandé de prendre conseil auprès de votre comptable.

Prendre en considération les contributions sociales

Dans une entreprise individuelle, si votre trésorerie le permet, votre rémunération est prélevée pour un usage personnel. Il s'agit précisément de la retraite opérateur. Toutefois prudence, car il n'y a pas de différence entre le profit de l'entreprise et la rémunération du dirigeant au niveau économique et social. Ainsi, même si vous n'êtes pas payé en raison d'une liquidité insuffisante, votre contribution sociale sera calculée sur la base des résultats comptables nets. En effet, les incitations fiscales correspondent à la différence entre la facturation et les dépenses tandis que la trésorerie de l'entreprise correspond à la différence entre les revenus et les dépenses. Il peut donc y avoir des différences (clients, investissements à réaliser, etc.) parmi les bénéfices obtenus.

Chez un seul propriétaire, vos retraits ne sont pas considérés comme une dépense déductible. Cela signifie qu'ils seront remboursés sur votre compte pour la déclaration de revenus selon votre déclaration de revenus. Désormais, vous savez l'essentiel pour profiter d'une meilleure rémunération en tant qu'entrepreneur individuel.