EIRL ou micro-entreprise : que choisir ?

Si vous êtes un entrepreneur qui démarre son activité, vous n’allez pas tarder à devoir faire face à la nécessité de choisir le statut de votre structure. Vous pouvez décider d’opter pour un statut de microentreprise ou plutôt d'Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité limitée (EURL). De ces deux statuts distincts, lequel est le plus indiqué pour votre situation ? Focus !

À quoi correspond le statut de EURL ?

Pour créer une EURL, vous devez entre autres rédiger des statuts et faire une publication au journal d’annonces légales. L’entrepreneur crée une EURL en affectant une partie de son patrimoine personnel à l’entreprise qu’il crée. De cette façon, la part du patrimoine personnel non affectée ne peut faire l’objet de saisie par les créanciers professionnels en cas de problème avec son entreprise.

Ce type d’entreprise est soumis à un régime fiscal dit de micro-BNC. Dans le fonctionnement d’un EURL, tous les mouvements d’argent sont fidèlement et honnêtement retracés. Cela permet à l’entrepreneur de mieux gérer sa situation fiscale ainsi que sa comptabilité. De plus, il faut savoir qu’en EURL, vous avez la possibilité de vous mettre ultérieurement avec des associés.

À quoi correspond le statut de microentreprise ?

Dans la microentreprise, l’entrepreneur ne dispose que d’un unique patrimoine qui est à la fois personnel et professionnel. Ses dettes professionnelles sont donc également des dettes personnelles. Ce statut est indiqué si vous avez des doutes importants sur la viabilité ou le succès de l’activité que vous lancez. Il vous est par ailleurs interdit de vous associer à long terme avec d’autres personnes.

La gestion d’une microentreprise est cela dit bien moins contraignante, car l’entrepreneur n’a pour obligation que de tenir deux livres de compte. Il est dispensé de retracer de façon constante et scrupuleuse sa fiscalité et sa comptabilité. S’agissant même du processus de création d’une microentreprise, il suffit de vous rendre sur internet pour remplir un formulaire P0 accompagné de justificatifs précis.

Il vous revient de choisir entre une EURL ou une microentreprise. Sachez que l’une comme l’autre présente des forces comme des faiblesses. En résumé, l’EURL est plus encadrée que la microentreprise qui est moins exigeante. Néanmoins, le premier inspire davantage confiance aux investisseurs et structures de crédit que le second.